Topbar widget area empty.
À PLEIN RÉGIME POUR L’ÉCOSYSTÈME LEUSER L’écosystème Leuser, qui abrite une incroyable diversité d’êtres vivants, est fortement menacé ! Full view

À PLEIN RÉGIME POUR L’ÉCOSYSTÈME LEUSER

L’écosystème Leuser ne peut continuer d’exister que si chaque petite roue de l’engrenage s’imbrique correctement. C’est pourquoi nous augmentons avec notre partenaire la pression internationale, et nous réjouissons dans le même temps de la nomination du nouveau gouverneur « vert » de la province d’Aceh.

L’écosystème Leuser, au nord de Sumatra, offre sur 2,6 millions d’hectares de surface de forêt tropicale un habitat pour de nombreuses espèces menacées d’extinction, dont l’orang-outan de Sumatra. C’est le dernier endroit sur la terre où des animaux tels que tigres, rhinocéros, éléphants et orangs-outans se côtoient. Il est maintenant fortement menacé par l’Homme, et cela malgré que cet écosystème offre de précieux services comme l’approvisionnement en eau ou la protection contre les catastrophes naturelles pour plus de quatre millions de personnes au nord de Sumatra. Depuis 2004, l’écosystème Leuser fait partie du Patrimoine naturel mondial de l’UNESCO. L’Alliance Leuser, une coalition de plusieurs ONG dont nous faisons aussi partie avec le Programme de protection des orangs-outans de Sumatra (SOCP), a pour objectif de protéger l’écosystème Leuser.

Dans un rapport déposé à l’UNESCO le 20 mars, l’Alliance exige que des mesures soient prises contre les menaces qui pèsent sur l’écosystème Leuser. De nombreux projets de nouveaux barrages pour des installations hydroélectriques et géothermiques sont en cours. Les routes qui mènent à ces installations détruisent ou séparent en deux des surfaces de forêt tropicale. Par ailleurs, une entreprise turque exerce un lobbying politique auprès du gouvernement indonésien avec l’objectif d’un changement d’affectation de zone, qui permette la construction de toute une centrale électrique en plein cœur de l’écosystème Leuser. Les centrales planifiées sont souvent présentées sous couvert de la promotion des énergies renouvelables et de l’atteinte de l’objectif de réduction des émissions de CO2 de l’Indonésie. Les membres de l’Alliance Leuser privilégient naturellement les énergies renouvelables par rapport à d’autres sources d’énergie, mais il n’est pas question que cela implique la destruction de forêt tropicale protégée.

Le projet turc de la société Hitay est approuvé par l’actuel gouverneur de la province d’Aceh, Zaini Abdullah. Toutefois, son successeur Irwandi Yusuf sera prochainement intronisé. Yusuf a déjà endossé le rôle de plus haut représentant de la province d’Aceh de 2008 à 2012, et s’était fait remarquer en tant que « gouverneur vert ». L’Alliance salue l’élection de Yusuf et espère qu’il fera honneur à sa réputation et que dans la foulée, il tiendra sa promesse électorale de stopper cette construction.

Le Dr. Ian Singleton, directeur du Programme de protection des orangs-outans de Sumatra, s’exprime au sujet de la situation actuelle : « Il est ironique qu’un lieu tel que l’écosystème Leuser puisse disparaître à cause d’énergies renouvelables ». Farwiza Farhan, présidente de l’organisation HAkA (Forest, Nature and Environment Aceh), s’exprime au nom de toute l’Alliance Leuser avec beaucoup de détermination : « Nous n’allons pas rester les bras croisés alors que notre forêt tropicale est vendue à des compagnies étrangères » !

> Rapport de l‘Alliance Leuser au Patrimoine mondial de l‘UNESCO
> Communiqué de presse de l’Alliance Leuser