Topbar widget area empty.

NOUVEAUX ORANGS-OUTANS DANS LE CENTRE D’ACCUEIL ET DE SOINS

Cette année, plusieurs orangs-outans ont déjà pu être sauvés et amenés dans notre centre d’accueil et de soins : Ibin, Ubin, Rambo, Tesy et Samura. Quelle est leur histoire ? Et comment vont-ils aujourd’hui ?

Le 17 janvier, deux orangs-outans avec une histoire mouvementée nous ont été amenés. Ils ont été confisqués sur Java, île voisine de Sumatra, et libérés des griffes de commerçants illégaux. Après un vol en avion pour Sumatra, ils ont passé plusieurs mois en quarantaine, avant d’être amenés ensemble dans le centre d’accueil et de soins. Le plus jeune, Ibin, est très sociable et actif, et semble être habitué aux humains. Le plus âgé, par contre, se montre sauvage et ne donne pas l’impression d’aimer les humains. Chacun des deux jouit d’une bonne santé. Rambo, une femelle orang-outan d’environ trois ans, est également victime du commerce illégal. Elle a été mise en vente dans une petite boîte en bois. Surpris de son achat, l’acheteur lui-même s’est annoncé auprès des autorités et a ainsi permis la libération de Rambo.

Le commerce mais aussi la détention d’orangs-outans comme animaux domestiques est interdite à Sumatra. C’est pourquoi Tesy a aussi été recueillie au centre en début d’année ; une jeune femelle d’environ une année, confisquée au vu de sa détention, attachée à une chaîne. Son état de santé est bon. Elle est un animal sauvage, qui manifeste un grand respect envers les humains.

La troisième raison la plus fréquente pour laquelle les orangs-outans nous sont amenés, est leur interception dans une plantation et leur évacuation ensuite jusqu’à notre centre. C’est ce qui est arrivé à Samura, une dame adulte orang-outan d’environ 40 ans. Comme souvent dans ces cas, elle était loin d’être stable. Elle était faible, amaigrie et blessée.

Nous faisons tout notre possible pour que tous les cinq nouveaux arrivants puissent se régénérer et se rétablir, afin qu’ils vivent bientôt à nouveau dans une zone de forêt tropicale protégée.

> Le centre d’accueil et de soins
> Site Internet du Programme de protection des orangs-outans de Sumatra