Topbar widget area empty.

Étude sur l’huile de palme durable

Tous les ans, un million d’hectares de forêt tropicale sont victimes d’une surexploitation légale ou illégale. L’habitat des orangs-outans est essentiellement détruit pour faire place à de nouvelles plantations de palmiers à huile. L’Indonésie est désormais le plus grand producteur mondial d’huile de palme. Dans les supermarchés européens, un produit sur deux contient de l’huile de palme. En soi, cette huile ne nuit pas à l’environnement si elle est produite selon les principes de la gestion durable. Dans l’étude pilote mandatée par elle, PanEco a pu mettre en évidence qu’il est possible de cultiver avec succès des palmiers à huile sur des terres en friche sans impact écologique et social défavorable.

ÉTUDE PILOTE

En partenariat avec deux groupes de petits agriculteurs, on a planté en 2010 et 2011 des milliers de jeunes palmiers à huile sur une superficie de 90 hectares dans le district de Nagan Raya à Aceh. Le partenaire du projet, la société bien connue de production d’huile de palme Socfindo, a fourni aux petits agriculteurs des plants d’excellente qualité ainsi qu’une formation accompagnante. En été 2014, les petits agriculteurs ont engrangé leur première récolte.

Regardez le film du RSPO: Sustainable Palm Oil (en anglais)

HUILE DE PALME DURABLE

L’étude pilote s’aligne sur les normes et les critères de la « Table ronde pour l’huile de palme durable » (RSPO). PanEco est membre de l’association RSPO afin de lutter de cette manière contre les aspects environnementaux critiques et les abus sociaux de la production conventionnelle d’huile de palme. De même, l’étude pilote est conforme aux lignes directrices de Bio Suisse, la marque de qualité de l’agriculture biologique suisse.

Elle bénéficie en outre du soutien de l’organisation néerlandaise d’aide au développement Cordaid et de l’entreprise française de produits de beauté Yves Rocher. Le projet a également conclu un partenariat avec le gouvernement local ainsi qu’avec le Centre international pour la recherche en agroforesterie (ICRAF).