Topbar widget area empty.
DISPARITION DES ESPÈCES À SUMATRA Un parmi les 800 derniers: les orangs-outans Tapanuli sont fortement menacés d’extinction. Full view

DISPARITION DES ESPÈCES À SUMATRA

«Paya» est un vieux Monsieur et aussi le premier orang-outan Tapanuli à être pris en charge au Centre d’accueil et de soins de notre Programme de protection des orangs-outans de Sumatra (SOCP) depuis la découverte de cette espèce.   

L’habitat des orangs-outans Tapanuli se trouve dans la forêt tropicale de haute altitude de Batang Toru au nord de Sumatra. «Paya» a été récupéré dans un lieu qui porte le même nom. Son état était pitoyable. Le vieux mâle avait plusieurs plaies ouvertes sur le corps dont  il fallait absolument s’occuper. Depuis, ses blessures ont guéri et il se trouve en bonne voie pour être bientôt remis en liberté. La Dresse Yenny Saraswati, vétérinaire du SOCP, dit à ce propos: «L’état de Paya est réjouissant. Nous sommes heureux que ses blessures aient rapidement guéri et qu’il se soit entièrement rétabli.»

Cela signifie beaucoup que nous ayons réussi à sauver «Paya», parce qu’il fait partie des quelque 800 derniers orangs-outans Tapanuli. C’est en novembre 2017 que nous avons pu, en collaboration avec des chercheurs de diverses organisations, décrire scientifiquement les orangs-outans Tapanuli comme une espèce à part entière. Les orangs-outans Tapanuli se différencient à peine des orangs-outans de Sumatra. Les deux espèces de Sumatra ont des poils légèrement plus clairs que leurs congénères à Bornéo. Sur l’île de Bornéo, les orangs-outans vivent principalement au sol, contrairement aux espèces à Sumatra. Une explication possible est qu’il n’y a pas de tigres à Bornéo. Mais au final, le fait est là: l’orang-outan Tapanuli est l’espèce de Grands Singes la plus menacée au monde.

> Apprenez-en plus au sujet de Batang Toru.
> Soutenez PanEco avec un don et aidez ainsi les orangs-outans comme «Paya»