Topbar widget area empty.
ÉCOLE POUR LES ORANGS-OUTANS DE SUMATRA: LÀ OÙ LES JEUNES APPRENNENT À GRIMPER Orang-Utan Kemala übt in der «Regenwald-Schule» fleissig das Klettern. Full view

ÉCOLE POUR LES ORANGS-OUTANS DE SUMATRA: LÀ OÙ LES JEUNES APPRENNENT À GRIMPER

« Ganteng » grimpe aujourd’hui en tant qu‘orang-outan libre dans la forêt tropicale de Jantho. Cela, il le doit au programme d’entraînement conçu spécialement pour lui. D’autres jeunes orangs-outans pourront à présent bénéficier de ce programme – et ainsi mieux et plus rapidement les préparer à une vie en liberté.

Ganteng était un orang-outan de 4 ans timide, qui avait beaucoup de respect face à la forêt tropicale et manquait encore de confiance en lui. Durant une année, l’équipe du programme de protection des orangs-outans a développé un programme d’entraînement spécialement pour lui, afin de le préparer à sa vie en liberté et de lui ôter sa peur de la « grande et sauvage jungle ». Le projet a été un franc succès : l’orang-outan, qui a eu entre-temps 5 ans, a pu être remis en liberté en début 2016.

L’équipe du programme de protection des orangs-outans continue maintenant à développer le programme d’entraînement de Ganteng. L’objectif : transmettre aux jeunes orangs-outans qui sont transférés du centre d’accueil et de soins dans les stations de réintroduction les connaissances nécessaires à une réhabilitation réussie. Cela doit permettre de les réintroduire dans la nature avec le taux de succès le plus élevé possible, et déjà à un relativement jeune âge. En juillet, le premier groupe d’orangs-outans de 4 à 6 ans sera emmené dans la station de réintroduction à Jantho. Les jeunes y seront pris en charge individuellement – comme l’a été Ganteng avant eux – et apprendront avec les collaborateurs de la station de réintroduction à grimper aux arbres, construire des nids et rechercher de la nourriture. Dans « l’école de la forêt tropicale », les candidats à la réintroduction feront aussi la connaissance de congénères déjà remis en liberté. Jennifer Draiss, coordinatrice du programme, explique : « Plus les orangs-outans sont jeunes, plus ils ont de la facilité à récupérer des comportements naturels et plus ils apprennent des orangs-outans sauvages. Cela permet de libérer nos protégés plus rapidement dans leur habitat naturel.»

Aussi pour les tout petits

Les candidats pour « l’école de la forêt tropicale » de la station de réintroduction à Jantho sont des orangs-outans de 4 à 6 ans qui ont été recueillis bébés dans le centre d’accueil et de soins du programme de protection des orangs-outans, et qui sont prêts pour leur libération. Parallèlement au développement du programme d’entraînement dans la station de réintroduction, une « école de la forêt tropicale » a également été mise en place dans le centre d’accueil et de soins – presque un jardin d’enfant : les plus petits orangs-outans y apprennent ce que veut dire vivre comme un orang-outan sauvage – et posent ainsi les bases pour leur future réintroduction dans la nature. Dans ce nouveau parc de grimpe, les orangs-outans entre quatre et six ans entraînent leurs capacités de grimpeurs tous les après-midis en petits groupes, et développent des stratégies pour résoudre des problèmes. Pour cela, de nombreuses cordes, hamacs, balançoires et paniers de nourriture sont à leur disposition. « Très vite, nous avons pu observer des jeunes qui tentaient de passer d’un arbre à l’autre pour arriver le plus vite possible jusqu’aux fruits qui se trouvaient dans les paniers », rapporte fièrement Jennifer Draiss. « Certains jeunes étaient d’abord très nerveux et anxieux dans leur nouvel environnement. Mais à présent, ils grimpent tout de suite aux arbres et ne redescendent que lorsqu’il est temps pour leur lait ! »

> Apprenez-en plus sur notre travail dans le centre d’accueil et de soins
> L’histoire de Ganteng