Topbar widget area empty.
HUILE DE PALME CONTROVERSÉE – LA SUISSE ET L‘EUROPE DEVIENNENT VIGILANTS bundeshaus - bundeshaus Full view

HUILE DE PALME CONTROVERSÉE – LA SUISSE ET L‘EUROPE DEVIENNENT VIGILANTS

L’Indonésie est le plus grand producteur d’huile de palme dans le monde : les monocultures ont remplacé la forêt tropicale sur une surface aussi grande que l’Allemagne.

L’environnement et la population locale en paient le prix. Les principaux acheteurs sont les nations industrialisées, dont les pays européens et la Suisse. La conscience du problème augmente cependant : les choses bougent actuellement au niveau politique !
L’accord suisse de libre-échange menace de faire augmenter la demande d’huile de palme

L’économie suisse plaide depuis longtemps déjà pour un accord de libre-échange avec l’Indonésie et la Malaisie. Ces deux pays d’Asie du sud-est ont une économie en forte croissance – et sont les plus grands exportateurs d’huile de palme du monde. La controversée huile de palme est le point crucial des négociations entre ces pays, et ce depuis un certain temps déjà. Mais il y a eu du nouveau la semaine dernière : le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO), en charge du dossier, a annoncé que les négociations sont très avancées et qu’elles aboutiront durantle premier trimestre de cette année encore.

La Fondation PanEco est membre d’une coalition de diverses organisations actives dans la protection de l’environnement, des droits humains et des consommateurs, ainsi que de l’Union suisse des paysans, qui s’engagent ensemble au niveau politique pour que l’huile de palme soit exclue de l’accord de libre-échange. Notre but est d’empêcher que l’huile de palme puisse à l’avenir être exemptée de droits de douanes ou très faiblement taxée à l’importation. Si cela ne réussit pas, cela signifie une augmentation de la demande d’huile de palme en Suisse, et par conséquent une plus perte d’habitat d’autant plus grande pour de nombreuses espèces menacées ainsi que pour la population locale.

Les signes envoyés la semaine dernière sont bons. L’ambassadeur du SECO en charge du dossier déclare dans un reportage de l’émission « 10vor10 » sur SRF qu’une exemption totale de droits de douane pour l’huile de palme n’entre pas en ligne de compte, et que seules de faibles réductions de taxes à l’importation pourraient être accordées (voir le lien plus bas). Cette déclaration redonne de l’espoir. Pour les membres de la coalition, cela signifie maintenant : poursuivre et augmenter la pression sur les acteurs politiques. La coalition a invité deux écologistes indonésiens de l’organisation WALHI dans ce but, et les a fait rencontrer des politiciens et paysans suisses. C’est avéré : lorsqu’il s’agit d’huile de palme, les petits paysans indonésiens et suisses ont le même avis. La demande ne doit pas continuer de croître !

Interdiction de l’huile de palme dans les biocarburants approuvée par le Parlement européen

Les choses bougent aussi dans nos pays voisins en matière d’huile de palme : le 17 janvier, le Parlement européen à Bruxelles a décidé, avec une écrasante majorité, que l’huile de palme ne devra à l’avenir plus couler dans les réservoirs d’automobiles et de camions. L’Union européenne est le quatrième consommateur d’huile de palme au monde, et 46% de l’huile de palme consommée est transformée pour devenir du biocarburant. Si le Conseil et la Commission de l’Union européenne emboîtent le pas au Parlement dans les votations, l’huile de palme sera interdite dans le biocarburant dans tous les pays de l’UE à partir de 2021. Cela aurait pour conséquence une forte régression de la demande d’huile de palme.

Ce succès a été précédé de longues années de débat. De nombreuses organisations de protection de l’environnement et des droits humains ont récolté des centaines de milliers de signatures dans plusieurs pays de l’Union européenne, ont rédigé des lettres ouvertes et ont organisé des séances d’information. Tout cela dans le but de sensibiliser les politiciens et la population à la problématique de l’huile de palme, et ainsi obtenir une voix suffisamment forte dans la lutte contre la demande croissante d’huile de palme.

Reportage de la SRF dans l’émission « 10vor10 » (en allemand)
Article dans le Tages-Anzeiger (en allemand)
Article sur la RTS