Topbar widget area empty.
LA REINE ELISABETH II HONORE IAN SINGLETON Ian Singleton devant le Centre d’accueil et de soins des orang-outans, où le port du masque pour protéger les patients se pratiquait déjà avant la pandémie. - © Photo: Charlie Dailey Full view

LA REINE ELISABETH II HONORE IAN SINGLETON

Quel honneur: la Reine d‘Angleterre vient d’accorder une distinction honorifique au Dr. Ian Singleton. Ian a présidé le Programme de protection des orang-outans à Sumatra dès son lancement.

L’ «Officer of the Order of the British Empire», pour faire court OBE, a été remis à Ian, qui est d’origine anglaise, le 10 octobre 2020 par la Reine d’Angleterre. Ian est ainsi récompensé pour sa contribution remarquable à la conservation des espèces menacées et de la forêt tropicale à Sumatra. La Reine honore ainsi son long engagement en faveur de la protection de la nature dans cette région du monde.

C’est au Jersey Zoo sur les îles anglo-normandes que Ian a fait ses premières expériences avec les orang-outans. Il a quitté Jersey en 1996 pour aller étudier les orang-outans sauvages de Sumatra, dans le cadre de sa thèse de doctorat soutenue au «Durrell Institute of Conservation and Ecology» de l’université de Kent. Une fois promu, il est retourné à Sumatra en 2000 fonder le SOCP et aider à protéger les orang-outans sauvages et leur habitat naturel. Lorsqu’on l’interroge au sujet de cette distinction honorifique, Ian nous répond: «Je suis honoré et très fier qu’on reconnaisse ainsi le travail acharné accompli au cours des années précédentes. Mais j’aimerais souligner une chose: Ce n’est pas l’œuvre d’une seule personne ou d’une organisation qui est ainsi récompensée. C’est bien plus un hommage rendu à l’engagement exemplaire de l’ensemble de l’équipe de protecteurs de la nature avec laquelle j’ai pu collaborer pendant ma carrière – la majorité d’entre eux vit en Indonésie. » Le spécialiste des primates ajoute: «Notre travail n’est pas terminé. Il reste beaucoup d’orang-outans à Sumatra illégalement détenus comme animaux domestiques ou qui vivent isolés dans des forêts fragmentées. Ces individus doivent être capturés et déplacés dans des zones protégées garantissant leur sécurité, où il puissent contribuer au développement des populations existantes.» Ian a aussi à cœur le but ultime du SOCP: «Nous cherchons à établir de nouvelles populations d’orang-outans génétiquement distinctes. Nous espérons ainsi créer des «filets de sécurité» ou «back-ups» au cas où une catastrophe venait à frapper les populations sauvages.» L’importance de ces populations mises en place par initiative du SOCP apparaît particulièrement d’actualité en ces temps de pandémie.

La distinction royale reçue par Ian nous rappelle l’urgence

de la protection des espèces menacées, tel que l’orang-outan et confirme l’excellence du travail accompli en faveur de la forêt tropicale de Sumatra. Deux fois par an, la Reine Elisabeth II honore ainsi les sujets britanniques particulièrement méritants. Les distinctions sont remises à Nouvel An et en Juin. Cette année pourtant, la Maison Royale a reporté la remise des décorations jusqu’au mois d’octobre en raison de la pandémie de coronavirus en cours, permettant ainsi d’inclure dans la liste des candidats des personnes qui se sont particulièrement distinguées sur le front de la lutte anti-virus.

>Nous venons de fêter un grand succès: apprenez-en plus sur l’histoire d‘«Edelweiss» et «Eja».
>Vous souhaitez soutenir notre travail? Très volontiers !