Topbar widget area empty.
L’APPEL DE LA LIBERTÉ Six autres orangs-outans s’ajouteront prochainement aux 167 déjà réintroduits à Jambi. Full view

L’APPEL DE LA LIBERTÉ

Nouvelle année – nouvelle chance : au centre d’accueil et de soins,  six jeunes orangs-outans sont prêts à être transportés à la station de réintroduction de Jambi.

À nouveau un pas de plus vers la liberté : six jeunes orangs-outans feront bientôt le voyage du centre d’accueil et de soins du Programme de protection des orangs-outans de Sumatra (SOCP) jusqu’à Jambi, avant d’être remis en liberté. Là-bas, les jeunes singes pourront s’habituer à nouveau à une vie dans la forêt tropicale. Dès qu’ils seront prêts, les portes s’ouvreront et les orangs-outans pourront enfin retourner dans la forêt tropicale.

Les candidats et candidates à la réintroduction :

« Citaria », 4 ans, a été trouvée dans un sac en novembre 2015 totalement apeurée et déshydratée. Elle devait être vendue comme animal de compagnie sur le marché noir. À présent, elle se tourne vers l’avenir avec un regard optimiste.

 

 

Le jeune « Upin Kecil », 3 ans et demi,  est le seul mâle de la jeune troupe qui sera réintroduite dans la nature prochainement. Lui aussi devait être vendu, et a été amené au centre d’accueil et de soins en début 2017.

 

 

« Citrawan » a été confisquée en 2015 en Malaisie. Nous en savons très peu sur son état de santé lors de son arrivée. Son âge est estimé à 3 ans. Malgré cela, elle peut déjà être remise en liberté.

 

 

« Bobina » a été amenée au centre d’accueil et de soins en même temps que « Citrawan ». Son âge est également estimé à 3 ans. Elle sera préparée à sa réintroduction avec son amie « Citrawan ».

 

 

« Dara » a été sauvée en novembre 2015 du commerce illégal d’animaux, et prise en charge au centre d’accueil et de soins du SOCP. Elle a fait preuve de force durant son séjour, et n’a heureusement présenté que peu de symptômes de maladie.

 

 

« Rambo Aprilia », 4 ans et demi, a – comme « Dara » – été confisquée du marché noir d’animaux, et s’est révélée être une robuste jeune femelle orang-outan.

 

 

 

À Jambi, au centre de Sumatra, les orangs-outans restent d’abord dans leurs enclos, afin de pouvoir s’habituer à leur nouvel environnement dans la forêt tropicale. Durant les premières semaines, ils sont observés par les soigneurs, et régulièrement accompagnés dehors, dans la forêt tropicale. Ils découvrent ainsi leur nouvelle maison, et s’habituent aux environs. Dès le moment où ils sont capables de se prendre en charge par eux-mêmes, ils sont remis définitivement en liberté.

> Réintroduction des orangs-outans
> Stations de recherche