Topbar widget area empty.
LES RANGERS DE JANTHO Sur la route avec de lourds sacs à dos: six rangers effectuent chacun des missions d’une durée de 10 jours. Full view

LES RANGERS DE JANTHO

Leur mission consiste à surveiller les orangs-outans réintroduits dans les zones forestières reculées de l’extrême nord de Sumatra et à protéger leur habitat, la forêt tropicale humide et tous les animaux et plantes qui y vivent: les Rangers de Jantho.

Les Rangers de Jantho patrouillent dans la réserve naturelle de Jantho, dans le nord de Sumatra, pour surveiller la forêt tropicale, enquêter sur les rapports d’empiètement humain illégal sur la forêt, enregistrer les cas d’exploitation forestière, de défrichement et de braconnage, et recueillir des données sur le comportement des orangs-outans sauvages et sur la biodiversité. Les gardes forestiers remplissent ainsi une mission de surveillance et contribuent à l’acquisition de connaissances sur l’écologie et l’état des menaces sur cette réserve naturelle.

Les zones de la réserve naturelle de Jantho qui nécessitent un contrôle spécial sont signalées aux gardes par les autorités chargées de la conservation de la nature ou par notre équipe du programme de protection des orangs-outans (SOCP), après réception de rapports sur des activités illégales dans la zone ou après le déclenchement d’une alarme lors des contrôles d’images satellites. Les gardes forestiers se rendent ensuite dans les zones concernées et vérifient l’absence de brûlis et d’autres menaces éventuelles, telles que l’exploitation forestière, le braconnage ou la collecte interdite de produits naturels. Si des menaces graves sont identifiées, nos agents du SOCP en informent l’autorité locale de conservation afin que des mesures soient prises. En outre, les rangers recueillent des données climatologiques et phénologiques ou enregistrent la présence d’espèces animales et végétales rares. Les rangers informent toute personne rencontrée dans la réserve sur les lois et l’importance de la protection de la forêt tropicale. Enfin, les gardes de Jantho recherchent tout particulièrement les orangs-outans relâchés dans la région et enregistrent leur comportement  pour améliorer la compréhension de l’utilisation de l’habitat et de leurs schémas de migration.

Depuis l’année dernière, les gardes forestiers travaillent dans la réserve naturelle de Jantho, une zone forestière protégée qui fait partie de l’Ulu Masen écosystème et qui est située dans la province indonésienne d’Aceh. Un groupe de 17 hommes, recrutés dans les villages autour de la réserve naturelle de Jantho, travaille pour la nouvelle « Fédération des Rangers de Jantho ». Cette fédération est un partenariat entre notre SOCP, l’autorité locale de conservation et les communautés villageoises locales. En raison de leur ancrage local important, les rangers sont appelés dans le langage technique : « rangers communautaires ». La collaboration au sein de la Jantho Ranger Federation renforce les relations de SOCP avec les communautés de l’Ulu Masen écosystème, ceci étant essentiel pour notre travail de conservation durable de la forêt tropicale. Les rangers ont un travail différent de celui de notre personnel de la station de recherche et de réintroduction de Jantho qui se consacre aux soins et au suivi des orangs-outans immédiatement après leur libération. Les rangers eux, sont déployés dans toute la réserve naturelle de Jantho. Leur zone à surveiller est donc plusieurs fois plus grande.

> Lisez sur l’origine des orangs-outans relâchés
> PanEco n’est pas seulement sur la route avec les rangers en Indonésie, mais aussi en Suisse. Faites connaissance avec les rangers du Thurauen.