Topbar widget area empty.
MARK LAK-LAK ET SES BLESSURES L’état de Mark Lak-Lak s’est beaucoup amélioré durant les deux derniers mois. Full view

MARK LAK-LAK ET SES BLESSURES

Un mal de dents est déjà suffisamment douloureux –avec en plus des blessures et des plaies sur tout le corps ainsi que des dépressions,un orang-outan a enduré encore beaucoup plus au Centre d’accueil et de soins du SOCP. C’est l’histoire du jeune mâle orang-outan « Mark Lak Lak ».

Le 13 juillet de cette année, Mark Lak-Lak était emmené dans la station. Il était en très mauvais état ; il souffrait de multiples blessures ressemblant à des brûlures sur tout le corps, de maux de dents et de problèmes de gencives. Il était de surcroît très maigre, déshydraté, et donnait l’impression d’être fatigué et dépressif. Notre équipe de vétérinaires s’est occupée de soigner ses plaies, et a constaté que l’une de ses dents devait être enlevée. Parce qu’à cause de ses maux de dents, l’orang-outan ne pouvait se nourrir que de fruits très tendres comme par exemple des bananes.

Après deux mois de traitement, Mark Lak-Lak va déjà beaucoup mieux. Ses lésions à l’épiderme et dans la bouche guérissent bien. Cela lui permet de s’alimenter à nouveau d’une manière beaucoup plus diversifiée. La guérison de son traumatisme psychique demande plus de patience. Mark Lak-Lak est extrêmement méfiant envers les humains. Nous ne savons pas exactement ce que l’orang-outan a vécu, mais nous craignons des choses graves. Il est pourtant essentiel que Mark Lak-Lak gagne confiance en les humains pour qu’une prise en charge optimale soit possible. C’est ainsi seulement qu’une réintroduction dans la nature sera rendue possible, en temps voulu.

> Le centre d’accueil et de soins
> Souhaitez vous venir en aide aux orangs-outans comme Mark Lak-Lak ?