Topbar widget area empty.
UN ORANG-OUTAN SAUVÉ EN DERNIÈRE MINUTE Le Dr Ian Singleton et le vétérinaire Dr Pandu Wibosono transportent « Salah »sous sédatifs. (Photo : Nanang Sujaya) Full view

UN ORANG-OUTAN SAUVÉ EN DERNIÈRE MINUTE

Avec une action spectaculaire, le programme de protection des orangs-outans de Sumatra SOCP a sauvé un orang-outan sauvage.Le fait que ceci ait été nécessaire met toutefois en évidence de graves problèmes.

L’habitat d’origine de « Salah », l’orang-outan sauvé, est extrêmement menacé. Les forêts tropicales de tourbière de Tripa doivent de plus en plus faire place à des plantations de palmiers à huile, même si toute cette région, située dans l’écosystème de Leuser, est placée sous protection. En 2012, ces forêts ont acquis une triste célébrité lorsque des défrichements par le feu détruisirent de vastes étendues d’une incroyable biodiversité, générant en outre l’émission d’énormes quantités de CO2. À ce jour, un très petit nombre seulement des entreprises de production d’huile de palme impliquées ont dû répondre de ces actes, et les déboisements se poursuivent donc à toute vitesse.

En raison de ces défrichements, des collaborateurs de notre programme de protection des orangs-outans de Sumatra SOCP, conjointement avec les autorités indonésiennes, ont été contraints de sauver un orang-outan mâle de 30 ans. Mis à part quelques arbres, son habitat avait laissé la place à des plantations de palmiers à huile. Un examen médical a établi qu’il était heureusement en assez bonne santé. « Salah » a donc pu être directement être remis en liberté dans la zone protégée de Jantho.

Le Dr Ian Singleton, directeur du programme SOCP, déplore qu’il soit nécessaire de procéder à de telles évacuations. Ceci indique en effet clairement un échec de la protection des populations sauvages dans leurs habitats naturels. Pour Salah, toutefois, ce sauvetage est une chance, car il trouve sur son nouveau territoire de meilleures perspectives de survie et aide en outre l’effectif qui y a été introduit à s’établir.

> Nos stations de réintroduction dans la nature
> Comment nous protégeons les espèces