Topbar widget area empty.
SUMATRA ET BORNÉO : PROTECTION COMMUNE DES ORANGS-OUTANS La forêt tropicale comme place de travail : les collaborateurs du SOCP Samidan et Khalidin au travail. Full view

SUMATRA ET BORNÉO : PROTECTION COMMUNE DES ORANGS-OUTANS

L’amélioration de la protection mondiale des orangs-outans vivant à l’état sauvage par l’échange d’expériences et de savoir : c’est dans ce but qu’un échange entre collaborateurs de notre Programme de protection des orangs-outans de Sumatra (SOCP) et l’ONG « International Animal Rescue » (IAR) a eu lieu en mai à Bornéo.

Samidan et Khalidin, nos collaborateurs de la station de recherche et de réintroduction à Jantho, ont passé deux semaines captivantes et précieuses au mois de mai à Bornéo dans une station de réintroduction des orangs-outans de Bornéo. En contrepartie, deux collaborateurs de l’IAR ont appris à connaître notre travail à Jantho. L’échange d’expériences, d’informations et de savoir est essentiel afin d’apprendre les uns des autres, et de protéger ensemble les orangs-outans.

De même qu’à leur place de travail à Jantho, Samidan et Khalidin ont également passé du temps à observer les orangs-outans dans leur habitat naturel dans l’ouest de Kalimantan ainsi que dans la station de Gunung Tarak. À Sumatra comme à Borneo, les orangs-outans sont étudiés ; les collaborateurs du Monitoring le font en suivant les animaux durant leur phase éveillée, et prennent note de leur route et de leurs intéressants schémas comportementaux. Cette recherche contribue à la protection des orangs-outans. Ils ont les deux pu identifier quelques aspects divergents entre les orangs-outans de Sumatra et de Bornéo.

Il y a une différence évidente dans la place de travail des collaborateurs. Alors que Khalidin et Samidan sont habitués à suivre les Grands Singes dans des zones de forêt tropicale principalement sèches et vallonnées, les orangs-outans de Bornéo vivent dans une forêt pluviale marécageuse à Gunung Tarak. Il y a également une différence dans l’heure de la phase d’observation : à Bornéo, les orangs-outans se réveillent dans la nuit et reconstruisent leur nid dans l’après-midi en vue de camper pour passer la nuit. À Sumatra par contre, les hommes de la forêt ne se mettent en route que le matin venu, et s’installent plus tard pour prendre leur repos nocturne.

> Réintroduction dans la nature