Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Nous nous présentons : János Rumpel

-
Depuis juin 2022, János Rumpel s'occupe des programmes scolaires au centre nature Thurauen. Il met en pratique ce qui, pour cet enseignant du primaire et pédagogue chevronné, n'est pas seulement important en théorie. Résultat : des visites scolaires nouvelles et remaniées, des caisses de matériel à emprunter pour les classes et une offre de soutien avec une newsletter ainsi que des offres de formation continue pour les enseignants.

Nous nous présentons : János Rumpel

-
Depuis juin 2022, János Rumpel s'occupe des programmes scolaires au centre nature Thurauen. Il met en pratique ce qui, pour cet enseignant du primaire et pédagogue chevronné, n'est pas seulement important en théorie. Résultat : des visites scolaires nouvelles et remaniées, des caisses de matériel à emprunter pour les classes et une offre de soutien avec une newsletter ainsi que des offres de formation continue pour les enseignants.

L’enseignant primaire János Rumpel travaille depuis juin 2022 avec beaucoup d’énergie aux programmes proposés aux écoles dans le centre nature.

Depuis juin dernier, tu apportes un vent de fraîcheur au centre nature Thurauen en tant que chef de projet pour les programmes scolaires. Nous te voyons souvent en action ou bien, assis derrière ton ordinateur ou encore plongé dans tes livres. Quel est ton rôle au centre nature ?

János : J’apporte une nouvelle perspective à l’équipe, je me considère comme une aide à la réflexion dans le domaine pédagogique, je motive, conseille et donne mon avis sur l’efficacité de l’apprentissage. Mon poste est financé par le fonds de loterie de la direction de l’éducation du canton de Zurich. Ma mission est d’analyser, d’évaluer et d’améliorer l’offre scolaire du centre nature au cours d’une année. Au début, j’ai joué plutôt un rôle d’observateur, accompagnant l’équipe lors des visites guidées et recensant les besoins des enseignants au moyen de sondages et d’entretiens personnels. J’ai constaté qu’il y avait déjà énormément de choses positives et qu’elles étaient perçues comme telles de l’extérieur, ce qui m’a conforté dans l’idée que j’étais au bon endroit.

Tu veux dire que tu vois le sens et l’utilité derrière ton travail ?

János : Exactement ! J’étais déjà conscient de l’importance de l’apprentissage dans la nature lorsque j’enseignais à l’école primaire. Pour cette raison déjà, une fois par semaine, je faisais classe dehors permettant ainsi aux élèves de faire des rencontres originales et d’établir un lien émotionnel avec la nature. L’expérience d’apprentissage était ainsi liée aux émotions, ce qui a entrainé des souvenirs durables et une attitude positive envers la nature, qui mérite d’être protégée. Je souhaite que davantage d’enfants et de jeunes aient justement cette possibilité d’apprendre dans la nature et c’est ainsi que je conçois ma mission au centre nature.

La découverte et l’observation de la faune et de la flore sont enseignées lors des visites guidées.

Comment abordes-tu exactement cet objectif de permettre à davantage d’élèves de vivre des expériences dans la nature ?

János : De différentes manières ! D’une part, nous retravaillons en équipe les visites guidées déjà existantes et avons également crée de nouvelles excursions et de nouveaux ateliers qui comblent les lacunes constatées et mettent davantage l’accent sur l’apprentissage par la découverte et la recherche. A travers nos offres proposées aux écoles, nous essayons de renforcer le lien avec le programme scolaire 21 et le matériel pédagogique actuellement utilisé dans le quotidien scolaire. Pour que nos offres ne soient pas des «activités ludiques» isolées, nous souhaitons mieux nous appuyer sur les connaissances préalables des enfants et, dans la mesure du possible, placer les offres dans un contexte.

Aussi, nous avons établi une liste de différentes idées pour la préparation et le suivi de nos visites, nous menons des échanges préalables avec les enseignants et nous recueillons les questions et les souhaits des enfants. De plus, nous mettons à la disposition des enseignants des dossiers pédagogiques intéressants contenant des unités complètes d’apprentissage. Mon expérience d’enseignant m’a appris que, dans le stress de la vie scolaire, il ne reste souvent pas assez de temps pour explorer et élaborer de nouveaux thèmes, ou que le matériel nécessaire à leur mise en œuvre fait défaut.

Les formations destinées aux enseignants comprennent également la présentation de nos nouveaux supports pédagogiques.
Ainsi, des jumelles sont désormais disponibles pour les camps ou les excursions, des microscopes pour l’apprentissage par la recherche dans les salles de classe ou des loupes à main et à godet avec des indications variées pour l’utilisation en forêt, dans les prairies et aux abords des cours d’eau à proximité de l’école.

As-tu un programme préféré ?

János : Pour être honnête : Oui ! Parmi les nouveaux programmes, mon préféré est «24h Thurauen». Il s’agit d’un programme qui permet aux classes de séjourner pendant deux jours dans les zones alluviales de la Thur et de s’immerger totalement dans ce paysage unique – la nuit au camping sur les rives du Rhin comprise ! C’est un événement social et donc, à côté des contenus spécifiques, il est l’occasion de travailler sur la dynamique de groupe et l’esprit de classe. Je trouve personnellement important de ne pas considérer les différents blocs thématiques séparément, mais de les relier en eux et d’avoir une vision globale dans un contexte local, de trouver dans le paysage alluvial un lien avec le quotidien des élèves et de pouvoir intéresser les enfants et les adolescents à l’espace vital de la plaine alluviale et à sa biodiversité. En effet, je crois sincèrement que l’on ne protège que ce que l’on connaît et que l’on aime !

Meine Spende für Umweltbildung, Artenschutz und bedrohte Lebensräume
Freibetrag CHF
Retour en haut