Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Les messagers du printemps dans les zones alluviales de la Thur – Quelles sont les plantes qui fleurissent déjà ?

-
Avant que, grâce au temps plus chaud, les feuilles des arbres ne colorent les zones alluviales de la Thur d'un vert intense, les premières plantes annoncent sur le sol l'approche imminente du printemps. Elles profitent du court moment de lumière que le soleil leur accorde pour se développer. Certaines sont déjà en fleurs et offrent aux premiers insectes une source importante de nourriture.

Les messagers du printemps dans les zones alluviales de la Thur – Quelles sont les plantes qui fleurissent déjà ?

-
Avant que, grâce au temps plus chaud, les feuilles des arbres ne colorent les zones alluviales de la Thur d'un vert intense, les premières plantes annoncent sur le sol l'approche imminente du printemps. Elles profitent du court moment de lumière que le soleil leur accorde pour se développer. Certaines sont déjà en fleurs et offrent aux premiers insectes une source importante de nourriture.

Les evergreens fleurissent aussi dans les jardins

Les plantes anciennes bien connues sont les premières. En janvier déjà, il est possible de découvrir des perce-neige dans les jardins. Dans les zones alluviales de la Thur, la floraison se produit un peu plus tard. La proximité de la rivière fait en effet baisser la température de quelques degrés. Les crocus et les primevères ne tardent pas à fleurir et annoncent ainsi le printemps. En cas de gel, ces petites plantes d’apparence délicate sont capables de résister, car elles ont une protection antigel intégrée dans leurs cellules.

Une beauté toxique

Isolé et gracieux, le daphné avec ses fleurs roses se dresse dans un paysage forestier dénudé.

Lors d’une promenade dans un environnement encore en grande partie nu, les fleurs roses du daphné frappent l’œil. Le daphné est la seule espèce d’Europe centrale dont les fleurs se trouvent directement sur la tige et il est aussi souvent utilisé comme plante ornementale. Mais faites bien attention : la plante est très toxique et même quelques baies peuvent déjà être mortelles. Pour éveiller la pitié, au Moyen-Âge, les mendiants se frottaient des baies sur la peau pour provoquer une irritation.

Inflammations, toux et problèmes de foie – il existe une plante à floraison précoce pour presque tous les maux.

L’anémone hépatique, ici encore sans les feuilles qui lui ont donné son nom, est l’une des premières plantes à fleurir au printemps.

De nombreuses plantes que l’on trouve dans les zones alluviales de la Thur étaient autrefois utilisées comme plantes médicinales. C’est le cas de certaines plantes à floraison précoce, dont le nom indique cette fonction. La pulmonaire, par exemple, contient des substances qui aident à lutter contre la toux et les inflammations. Ou encore le tussilage, qui peut calmer la toux et dont le nom scientifique Tussilago farfara contient le mot latin tussis signifiant toux. Le nom de l’anémone hépatique vient de ses feuilles qui rappellent de loin la forme d’un foie. Au Moyen Âge, on en a déduit que la plante avait un effet curatif en cas de problèmes hépatiques, ceci sans grand succès cependant.

Le tussilage est utilisé comme plante médicinale contre la toux.
Après la pollinisation, les fleurs de la pulmonaire deviennent bleues – violettes.

Les plantes à floraison précoce présentées ici ne resteront pas longtemps les seules à être en fleur dans les zones alluviales de la Thur. Les anémones pulsatiles sont également prêtes à fleurir et feront bientôt la joie des randonneurs.

Meine Spende für Umweltbildung, Artenschutz und bedrohte Lebensräume
Freibetrag CHF
Retour en haut