Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Une initiative menée par différentes organisations pour protéger l’écosystème de Leuser

-
L'écosystème de Leuser, qui s'étend sur 2,6 millions d'hectares, se situe dans les provinces indonésiennes d'Aceh et du nord de Sumatra. C'est l'une des plus grandes zones de forêt tropicale encore intacte d'Asie du Sud-Est et le seul endroit au monde où des espèces animales menacées comme les orangs-outans, les rhinocéros, les éléphants et les tigres se partagent un même habitat. C'est là que PanEco travaille depuis plusieurs années, avec le soutien généreux de la fondation « Arcus » dans le cadre, entre autres, d'un « projet de conservation du paysage », avec des partenaires de confiance de longue date.

Une initiative menée par différentes organisations pour protéger l’écosystème de Leuser

-
L'écosystème de Leuser, qui s'étend sur 2,6 millions d'hectares, se situe dans les provinces indonésiennes d'Aceh et du nord de Sumatra. C'est l'une des plus grandes zones de forêt tropicale encore intacte d'Asie du Sud-Est et le seul endroit au monde où des espèces animales menacées comme les orangs-outans, les rhinocéros, les éléphants et les tigres se partagent un même habitat. C'est là que PanEco travaille depuis plusieurs années, avec le soutien généreux de la fondation « Arcus » dans le cadre, entre autres, d'un « projet de conservation du paysage », avec des partenaires de confiance de longue date.

Un engagement multiple pour la protection de l’écosystème de Leuser

Soutenu financièrement par la fondation internationale « Arcus Foundation », PanEco met actuellement en œuvre un projet de coopération étroite durant trois ans dans l’écosystème de Leuser avec notre fondation sœur YEL et trois autres organisations partenaires de longue date, FKL, HAkA et OIC.
Le projet d’alliance comprend un large éventail de mesures en faveur de la protection globale de la biodiversité dans l’écosystème de Leuser :

  • collecte de données sur les orangs-outans et les gibbons
  • aménagement d’un territoire respectueux de l’environnement au niveau provincial
  • destruction des plantations illégales de palmiers à huile
  • contrôle de l’application de la loi sur la protection de la nature
  • patrouilles de rangers ainsi qu‘un travail médiatique et le renforcement des acteurs étatiques en matière de criminalité forestière et faunique grâce à différents programmes de formation continue
Femmes d’une communauté villageoise lors de la distribution, pour le reboisement, des plants d’arbres fruitiers.
Cours d’apprentissage pour greffer des plants en vue du reboisement.

Nous avons récemment fait le bilan des 12 premiers mois du projet actuel. Les différentes mesures mises en œuvre au cours de la première année portent leurs fruits, on le constate. En voici deux exemples concrets :

Aménagement du territoire à long terme en collaboration avec les autorités

Nos organisations partenaires travaillent depuis des années pour que l’écosystème de Leuser soit intégré dans le programme de planification territoriale de la province d’Aceh pour les années 2023-2043. Actuellement, le projet final attend l’approbation du secrétariat d’État. Pendant cette phase importante, nos organisations partenaires intensifient leur travail de lobbying auprès des autorités au niveau régional, provincial et national afin d’obtenir cette révision du programme de l’aménagement du territoire de la province d’Aceh.

Des équipes « Wildlife Protection Teams » sur le terrain

Les partenaires de PanEco envoient des « Wildlife Protection Teams » dans tout l’écosystème de Leuser afin de protéger les habitats critiques des animaux sauvages et de réduire les actions criminelles sur ces animaux. L’année dernière, ces équipes ont patrouillé, en moyenne, 15 jours par mois. D’autre part, nos organisations partenaires se concentrent sur la formation des équipes et des représentants des autorités des parcs nationaux et des forêts, sur la surveillance des forêts protégées ainsi que sur l’amélioration de l’application des lois. En 2023, grâce au travail préparatoire des organisations partenaires, les autorités ont mené 17 actions de répression dans l’écosystème de Leuser. Cela concernait des abattages illégaux, des empiètements sur la forêt et des trafics d’animaux sauvages. Ainsi, après une phase initiale de mise en œuvre, les premiers succès ont été enregistrés.

Un collaborateur de l’équipe de protection de la faune tenant un piège à collet qui vient d’être désamorcé.

Malheureusement, toutes ces mesures n’ont pas réussi à empêcher une légère augmentation de la déforestation dans l’écosystème de Leuser en 2023 par rapport à l’année 2022. Toutefois, nous sommes conscients d’avoir pu éviter le pire, nous sommes optimistes et pensons réaliser encore beaucoup, dans les deux prochaines années, en faveur de la protection de l’écosystème de Leuser.

Meine Spende für Umweltbildung, Artenschutz und bedrohte Lebensräume
Freibetrag CHF
Retour en haut