Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Emménagement dans le refuge « Orangutan Haven » à Sumatra

-
Nous sommes sur le point de lancer officiellement un nouveau projet unique au monde : le refuge « Orangutan Haven ». Ce sera le nouveau foyer des orangs-outans qui, en raison de leurs divers handicaps, ne pourront plus être réintroduits dans la nature. Il s’agit aussi d’un centre d'éducation environnementale concernant les thèmes de la forêt tropicale, de l'orang-outan et du commerce illégal d'animaux sauvages. Les premiers orangs-outans vont être à présent transférés de la station d’accueil et de soins de Sumatra vers les îles du « Orangutan Haven ».

Emménagement dans le refuge « Orangutan Haven » à Sumatra

-
Nous sommes sur le point de lancer officiellement un nouveau projet unique au monde : le refuge « Orangutan Haven ». Ce sera le nouveau foyer des orangs-outans qui, en raison de leurs divers handicaps, ne pourront plus être réintroduits dans la nature. Il s’agit aussi d’un centre d'éducation environnementale concernant les thèmes de la forêt tropicale, de l'orang-outan et du commerce illégal d'animaux sauvages. Les premiers orangs-outans vont être à présent transférés de la station d’accueil et de soins de Sumatra vers les îles du « Orangutan Haven ».
Découvrez comment les quatre premiers orangs-outans Leuser, Krismon, Paguh et Dina profitent de leur nouvelle vie sur les îles!

« Dès le début, le projet était une grande aventure : la création d’un habitat pour les orangs-outans aveugles dans lequel ils pourraient vivre, malgré leur handicap, dans des conditions à peu près identiques à celles de la forêt tropicale, serait-elle possible?

De nombreuses personnes et organisations y croient et ont grandement contribué à la réalisation du refuge. Quel plaisir de voir Leuser, orang-outan aveugle, grimper et construire un nid. L’image pitoyable de Leuser, affalé dans un coin de sa cage, appartient au passé. Notre rêve est devenu réalité. »
Regina Frey, fondatrice de PanEco et initiatrice du refuge « Orangutan Haven »

« Orangutan Haven » – nouveau foyer pour orang-outans handicapés

Dans le cadre du programme de protection des orangs-outans SOCP géré en collaboration avec notre fondation sœur indonésienne YEL, nous hébergeons actuellement 58 orangs-outans dans la station d’accueil et de soins. Beaucoup d’entre eux ont été confisqués, alors jeunes orphelins, de l’élevage domestique illégal, du commerce d’animaux sauvages ou bien ont été blessés lors d’un conflit homme-animal. La plupart des orangs-outans sont relâchés dans la nature dès qu’ils sont prêts, après plusieurs années d’élevage et de soins, à mener une vie indépendante dans la forêt tropicale. Malgré tout, certains d’entre eux ne pourront, pour diverses raisons de santé ou de handicap, plus jamais vivre de manière autonome dans la forêt tropicale.

Depuis plus de dix ans, nous construisons avec YEL le « Orangutan Haven », un projet innovant et unique au monde permettant à ces orangs-outans de vivre dans un environnement naturel et de donner un sens à leur vie : sensibiliser petits et grands à la protection de leur espèce et de leur habitat, la forêt tropicale. Dans le refuge « Orangutan Haven », huit orangs-outans emménageront d’ici la fin janvier 2024, sur des îles à la végétation naturelle, entourées de fossés artificiels. Ils y trouveront des arbres, des cordes, des structures à escalader et des plateformes de nidification, au lieu des enclos protégés par des grillages qu’ils occupaient jusqu’à présent.

Une photo prise il y a quelques jours : Krismon, orang-outan mâle, vivait depuis 2015 dans le centre de d’accueil et de soins. Le 12 septembre 2023, il a été le premier à emménager dans le refuge « Orangutan Haven ». Son congénère aveugle Leuser (photo du titre) a déjà conquis l’espace extérieur de «son» île.
Le pont emblématique en bambou, d’une portée de 30 mètres le plus long pont d’Asie du Sud-Est, construit exclusivement avec du bambou, marque l’entrée du refuge.
Une des neuf îles construites pour accueillir les orangs-outans handicapés. En bas à gauche de l’image, on peut y voir l’enclos fermé.

« Dans le refuge « Orangutan Haven », ces orangs-outans continuent de recevoir tout le soutien dont ils ont besoin. Ils vivent aussi dans un environnement généreux et proche de la nature, dans lequel ils assurent le rôle de représentants de leurs congénères sauvages. Grâce à l’image qu’ils donnent, ils contribuent de manière décisive à la protection des orangs-outans. »

Dr. Ian Singleton, initiateur du refuge « Orangutan Haven », responsable de la gestion des animaux

Nous récoltons, dès maintenant, des fonds pour le déménagement

La première étape de la campagne de collecte sur la plateforme wemakeit a déjà été couronnée de succès. Merci à tous ceux qui ont aidé à amener les premiers orangs-outans sur les îles d’Orangutan Haven ! Lors du déplacement des premiers orangs-outans, il est devenu évident qu’il y avait des coûts supplémentaires auxquels nous ne nous attendions pas. Outre une meilleure alimentation électrique et un deuxième entrepôt, deux gardiens d’animaux supplémentaires sont particulièrement nécessaires pour assurer au mieux le bien-être et la sécurité des animaux. Leuser, par exemple, aime tellement être sur l’île qu’il ne rentre plus chez lui pour la nuit le soir. C’est pourquoi il doit également être surveillé la nuit. Les gardiens collectent également des données sur les orangs-outans aveugles. Il s’agit d’une occasion unique de recueillir des informations sur la manière dont les orangs-outans aveugles s’adaptent à un nouvel environnement. Cela nous permettra de nous adapter encore mieux à vos besoins particuliers à l’avenir. Pour tout cela, nous avons besoin de 10 000 francs supplémentaires, que nous collectons grâce au financement participatif. Merci beaucoup de contribuer à permettre aux orangs-outans particulièrement sensibles de traverser les îles en toute sécurité et sans crainte..

Meine Spende für Umweltbildung, Artenschutz und bedrohte Lebensräume
Freibetrag CHF
Retour en haut